La responsabilité personnelle des dirigeants peut être mise en cause pour des fautes, négligences ou omissions commises dans l’exercice de leurs fonctions. Saint-Christophe propose une assurance responsabilité des dirigeants complète.

 

Diriger un établissement sanitaire et social en toute sérénité

Dirigeant ou mandataire social, de droit ou de fait, salarié ou bénévole… si votre responsabilité civile personnelle est engagée, vous pourriez devoir en supporter les conséquences financières sur votre patrimoine personnel (dommages et intérêts, frais de procédure, …).

L’assurance responsabilité civile protège les dirigeants des structures  sanitaires et sociales. La garantie limite les conséquences financières de la responsabilité personnelle des dirigeants. Des prestations complémentaires d’assistance permettent de continuer à gérer le quotidien.

 

Que peut-on reprocher aux dirigeants ?

  • Non-respect des statuts (objet social, dépassement des pouvoirs des organes de direction).
  • Infractions aux lois et règlements, notamment en matière fiscale.
  • Fautes de gestion.

 

AVANTAGES

  • Une protection des dirigeants actuels ou passés quel que soit le statut.
  • Une couverture optimale avec des garanties adaptées à votre structure.
  • Un service de prévention juridique et une protection pénale d’urgence.
  • Une prise en charge complète des frais de défense civile et pénale et de l’indemnisation des dommages.

 

Saint-Christophe vous accompagne face aux situations de crise

Incendie, accident collectif, intoxication… les établissements médico-sociaux peuvent être démunis face à une crise et être dépassés par ses conséquences médiatiques.

Saint-Christophe s’engage à assurer la continuité des activités des établissements en cas de crise, à protéger leur image et à rassurer les interlocuteurs.

Saint-Christophe assiste dans la gestion de crise tout établissement médico-social ayant subi un sinistre pris en charge par un contrat d’assurance Saint-Christophe. Ce service est gratuit et complémentaire aux couvertures de risques de votre contrat.

À noter : les catastrophes naturelles ne sont pas considérées comme des crises majeures.

 

Comment être pris en charge ?

  • joindre votre interlocuteur habituel chez Saint-Christophe pour lui expliquer la situation ;
  • dans les deux heures suivant l’alerte, un expert de la gestion de crise vous rappelle et lance la prise en charge ;
  • l’expert consacrera 16 h à votre crise pendant la semaine qui suit et vous conseillera (analyse, éléments de langage, relations presse, soutien psychologique…).

Bon à savoir : dans le cadre l’offre de services associés, l’Association Saint-Christophe met gratuitement ses sociétaires en relation avec des professionnels de la communication de crise pour anticiper les situations difficiles et s’y préparer.

Remonter